Hépatite C par contamination transfusionnelle

Recours et indemnisation auprès de l'ONIAM

Vous ou l’un de vos proches, avez contracté le virus de l’hépatite C suite à une transfusion de produits sanguins ou une injection de médicaments dérivés du sang ?

Un avocat expérimenté en réparation de préjudice corporel vous aidera en vous indiquant les démarches à suivre.

Depuis le 1er juin 2010, une procédure simplifiée est entrée en vigueur, instaurée par la loi de financement de la Sécurité Sociale du 17 décembre 2008.

Elle a pour but d’accélérer la procédure d’indemnisation des victimes d’hépatite C post-transfusionnelle.

L’Office National d’Indemnisation des Accidents Médicaux (ONIAM) est désormais chargé de cette indemnisation amiable.

Ce dispositif s’applique quelque soit la date de votre contamination.

Il était auparavant obligatoire de passer par une juridiction. Aujourd’hui, nous pouvons tenter de trouver un accord avec l’ONIAM, désormais, seul payeur.

Victimes d’un contamination suite à une transfusion d’un produit sanguin

Contactez-nous

Nous sommes à votre écoute. Notre équipe de juristes et d’avocats expérimentés vous aidera dans la constitution de votre dossier (médical et juridique) et défendra vos intérêts devant les différentes cours de justice saisies.

Expliquez votre situation