Victimes de prothèses mammaires défectueuses de la marque Poly Implant Prothèses

Défense et indemnisation des victimes de PIP

En France, on estime à 30 000 le nombre de patientes ayant bénéficié de la mise en place de prothèses mammaires de marque Poly Implant Prothese (PIP).

Suite à de nombreuses ruptures prématurées de ces prothèses mammaires, l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (Afssaps) a diligenté une enquête ayant abouti à la suspension de la mise sur le marché et de l’utilisation des dites prothèses.

En effet, fin mars 2010, l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé a inspecté les locaux de la société Poly Implant Prothese (PIP) et a découvert l’existence de plusieurs cuves, certaines contenant du gel de silicone conforme, d’autres contenant un gel non homologué.

Le contrôle a conclu à l’utilisation d’implants mammaires préremplis d’un gel de silicone différent de celui qui avait été déclaré lors des dossiers de conception et de fabrication du produit.

Le gel utilisé n’était pas celui ayant permis d’obtenir l’autorisation de mise sur le marché.

Les prothèses mammaires n’étaient donc pas conformes à la réglementation en vigueur.

Le Cabinet d’avocats Coubris Courtois & Associés représente de nombreuses victimes de PIP, pour lesquelles une plainte a été déposée devant le Pôle de Santé de Marseille.

Victimes des prothèses mammaires PIP

Dernières nouvelles pour les victimes de prothèses PIP

Le Cabinet d’avocats Coubris Courtois & Associés vous propose un point sur les dernières études de toxicité effectuées sur les prothèses mammaires PIP, des détails sur l’ouverture de l’instruction, le rôle des chirurgiens esthétiques et leurs responsabilités, et la possibilité de mettre en place un fonds d’indemnisation.

  • Remboursement par l’Assurance Maladie
    [MAJ du 01/12/2011]

    Concernant la prise en charge des opérations d’explantations et de réimplantations, l’annonce faite par la représentante du Ministère de la Santé ne peut nous satisfaire.

    L’assurance maladie vient de repréciser les conditions de remboursement des frais médicaux des porteuses de prothèses mammaires.

    Suite : Prise en charge des victimes par l’Assurance maladie

  • Décès d’une victime porteuse de prothèses mammaires PIP et mises à jour des recommandations de l’AFSSAPS
    [MAJ du 01/12/2011]

    Comme vous avez pu le constater dans différents médias, une victime porteuse de prothèses mammaires de la marque POLY IMPLANT PROTHESE est décédée récemment des suites d’un lymphome T.

    Actuellement, si le lien de causalité entre la prothèse et le lymphome T est possible, il convient d’être circonspect avant d’affirmer l’existence d’un lien direct et certain.

    Suite : Décès d’une victime porteuse d’implants mammaires PIP et mise à jour des recommandations de l’AFSSAPS

  • Communiqué pour les porteuses d’implants mammaires PIP
    [MAJ du 31/05/2011]

    L’Afssaps a rendu public le 14 avril dernier les derniers résultats des tests qu’elle a effectués sur les prothèses PIP.

    Les gels remplissant les prothèses mammaires de la société PIP (Poly Implant Prothese) qui ont été testées ne sont pas ceux décrits dans le dossier du fabricant, et n’atteignent pas le degré de qualité d’un gel de silicone destiné à des implants mammaires …

    Suite : Communiqué pour les porteuses d’implants mammaires PIP

Revue de presse pour les victimes de prothèses PIP

Le Cabinet d’avocats Coubris Courtois & Associés vous propose de retrouver ci-dessous des articles de presse en relation avec le dossier PIP :

Contactez-nous

Nous sommes à votre écoute. Notre équipe de juristes et d’avocats expérimentés vous aidera dans la constitution de votre dossier (médical et juridique) et défendra vos intérêts devant les différentes cours de justice saisies.

Expliquez votre situation