Victimes de complications suite à la prise d’Isoméride

Médicament coupe-faim, anorexigène

L’Isoméridemédicament coupe faim des années 80 a été commercialisé pendant plusieurs années par les Laboratoires Servier.

Cet anorexigène de la famille des amphétamines a été retiré du marché en 1997, après la mise en évidence suite à son absorption de plusieurs cas d’hypertension artérielle pulmonaire.

De nombreuses victimes, ou leurs familles dans les cas les plus graves, nous ont confié la défense de leurs intérêts.

Ce fut notamment le cas de la famille de Madame Goudman décédée en 1995 d’hypertension artérielle pulmonaire.

Son médecin lui avait prescrit de l’Isoméride pour l’aider à perdre du poids.

Après 8 années de procédure, le Cabinet Coubris Courtois et Associés vient d’obtenir gain de cause.

Par un arrêt en date du 20 janvier 2011, la Cour d’appel de Versailles, sur renvoi après cassation déclare les Laboratoires Servier responsables des conséquences préjudiciables de la prise d’Isoméride par la défunte.

Isoméride, médicament des Laboratoires Servier

Les ayants droits obtiennent la somme de 97 500 euros au titre de la réparation des préjudices de Madame Goudman, parmi lesquels le préjudice de vie perdue.

L’époux recevra 25 000 euros pour son préjudice personnel.

Le préjudice moral de la fille de la défunte âgée de 19 ans lors du décès de sa mère sera réparé à hauteur de 20 000 euros.

Le Cabinet Coubris, Courtois et Associés est satisfait de cette importante avancée dans le combat mené au côté des victimes de l’Isoméride.

Contactez-nous

Nous sommes à votre écoute. Notre équipe de juristes et d’avocats expérimentés vous aidera dans la constitution de votre dossier (médical et juridique) et défendra vos intérêts devant les différentes cours de justice saisies.

Expliquez votre situation