Report au mois de mai du procès de l’anesthésiste Helga Wauters devant le Tribunal Correctionnel

Drame de la maternité d'Orthez : renvoi du procès

Initialement prévu le 6 et 7 février 2020, le procès du drame de la maternité d’Orthez est désormais reporté aux 28 et 29 mai 2020.
Me Éric Dupond-Moretti, l’avocat de l’anesthésiste fautive Helga Wauters, étant retenu dans un procès d’assises.

Ce report est une nouvelle épreuve pour la famille et les amis de la défunte.

Leur avocat, Maître Philippe Courtois, soutient les proches de Xynthia et rappelle les éléments accablants à l’encontre de l’anesthésiste fautive.

Alors que le procès du drame de la maternité d’Orthez devait avoir lieu le 6 et 7 février 2020, celui-ci est désormais reporté aux 28 et 29 mai 2020. L’avocat de la défense Me Éric Dupond-Moretti a demandé le renvoi du procès au dernier moment, celui-ci étant retenu dans un procès d’assises.

La famille de Xynthia s’était préparée psychologiquement et moralement à cette échéance.

L’anesthésiste Helga Wauters devait répondre seule de la mort de Xynthia HAWKE lors d’une césarienne. Il avait été constaté que la praticienne était ivre dans le bloc opératoire.

Le 27 septembre 2014, la patiente nécessitant une anesthésie générale, Helga Wauters, anesthésiste de garde, avait intubé les voies digestives de sa patiente au lieu des voies respiratoires, provoquant un arrêt cardiaque de la jeune femme de 28 ans.

L’anesthésiste ne s’était pas rendu compte de son erreur.

Son enfant, aujourd’hui âgé de 5 ans, avait été sauvé mais la mère était décédée trois jours plus tard à l’hôpital de Pau.

L’instruction a révélé que l’anesthésiste était ivre au moment des faits et qu’elle avait des antécédents d’alcoolisme.

Ce procès est très attendu par la famille de Xynthia et leur avocat Maître Philippe Courtois.

La famille avait attendu la fin de l’instruction pour sortir du silence et exprimer leur douleur et leur colère. Mais ce nouveau rebondissement et le report au mois de mai du procès est une nouvelle épreuve pour les proches de Xynthia.

Maître Philippe Courtois, avocat de la famille de Xynthia HAWKE, interviewé par la presse sur ce nouveau délai a livré son point de vue et rappelé la détermination de la famille à voir la justice condamner lourdement l’anesthésiste et, surtout, que celle-ci soit définitivement interdite d’exercer la médecine.

Articles de presse liés

Engagé aux assises, l’avocat de la défense avait demandé le renvoi du procès d’Helga Wauters prévu ce jeudi et vendredi. L’anesthésiste belge sera finalement jugée les 28 et 29 mai prochains pour homicide involontaire.

[…]

Engagé aux assises, l’avocat de la défense avait demandé le renvoi du procès d’Helga Wauters prévu ce jeudi et vendredi. L’anesthésiste belge sera finalement jugée les 28 et 29 mai prochains pour homicide involontaire.

[…]

Ce jeudi matin, la procureure Orlane Yaouanq s’y est tout de même opposée, « par principe. Ce dossier n’a que trop duré, requiert-elle. Nous avions sondé les parties pour définir une date en février. C’est une démarche qui remonte à septembre. Je suis désagréablement surprise d’apprendre que l’avocat de la défense est retenu par une session d’assises à quelques jours de l’audience. C’est une demande peu courtoise. »

[…]

Le président du tribunal correctionnel a renvoyé l’affaire aux 28 et 29 mai prochains. Le contrôle judiciaire d’Helga Wauters est soumis aux mêmes conditions jusqu’à l’audience, conditions qu’elle ne respecterait pas. L’avocat de la famille et des proches de Xynthia Hawke, Me Philippe Courtois, est venu de Bordeaux. « Nous avions l’assurance que le dossier ne soit pas renvoyé à plusieurs mois, voire plusieurs années, souffle-t-il. L’anesthésiste sera bien jugée en 2020. »

[…]

La jeune femme n’avait pas survécu à une césarienne en 2014. Ivre lors des faits, l’anesthésiste sera jugée en mai. Les proches de Xynthia témoignent pour la première fois.

[…]

Le renvoi du procès « fait mal»

À l’approche du 6 février, les proches de Xynthia s’étaient psychologiquement préparés.

Leur avocat Me Philippe Courtois en a supporté la charge. « Ils savent que le président va refaire l’instruction, que des choses excessivement difficiles vont être dites, explique-t-il. Jusqu’à l’audiencement, je les ai protégés, ils ne voulaient pas en savoir davantage. On peut préparer une victime mais on ne peut jamais tout prévoir. Une chose est sûre, la mémoire de Xynthia ne sera pas salie. ».

Le renvoi du procès à fin mai a été une nouvelle épreuve à surmonter. « Je suis tombé de très haut, ça m’a complètement désorienté, confie Yannick. L’instruction a déjà duré cinq ans. C’est long. ».

Engagé le même jour dans un procès d’assises, l’avocat de la défense Me Éric Dupond-Moretti a demandé le renvoi du procès.

« C’est incroyable que l’on apprenne ça trois semaines avant », s’agace Iris. Ni elle, ni ses proches n’ont pu se faire rembourser les billets d’avion.

Mais ce contretemps a d’autres conséquences, particulièrement pénibles. « Pendant toute l’instruction, nous n’avions pas le droit de récupérer le corps de Xynthia, raconte Iris. Aujourd’hui encore, il est au cimetière d’Orthez, en attente. La famille, Yannick, les amis d’enfance de Xynthia et moi allions être présents au procès. Nous voulions donc en profiter pour enfin organiser une cérémonie en sa mémoire au crématorium de Biarritz. J’étais prête à dire au revoir à ma sœur mais nous allons devoir encore attendre jusqu’en mai. ».

Yannick s’autorisait enfin à souffler. « Le procès devait me soulager, j’ai envie de reprendre une vie à peu près normale.&bsp;».

La présence de Me Dupond-Moretti, alias « Acquitator » nécessite une certaine préparation. « Je sais que ça va être dur, qu’il va certainement dire des choses difficiles. Il va faire son boulot mais j’aimerais qu’il se mette à notre place », souffle Yannick.

L’homicide involontaire fait encourir à Helga Wauters trois ans d’emprisonnement. Mais la peine n’est pas la seule priorité de la partie civile.

« Les faits sont d’une clarté évidente, assure Me Courtois. La réalité, on la connaît tous. L’erreur médicale est caractérisée. On frôle même avec le caractère volontaire. L’anesthésiste a bu délibérément, elle pratique une anesthésie. La frontière est mince avec l’acte involontaire. Elle ne doit plus être médecin. Officiellement, elle l’est toujours puisqu’elle est seulement suspendue. Les proches de Xynthia, eux, ont pris perpétuité dans la douleur. »

[…]

Le procès de l’anesthésiste de la maternité d’Orthez, jugée pour homicide involontaire après la mort d’une patiente devait s’ouvrir ce jeudi. Il a été renvoyé pour des raisons d’agenda.

Il devait plaider deux affaires en même temps. Eric Dupont-Moretti, avocat d’Helga Wauters, l’anesthésiste mise en cause dans le décès d’une patiente à la maternité d’Orthez, était retenu ce jeudi 6 février pour un procès aux assises.

Sans surprise, le tribunal correctionnel de Pau a donc accepté sa demande de renvoi. Le procès se tiendra donc finalement les 28 et 29 mai.

[…]

Pour les proches des victimes, ce renvoi de procès, plus de cinq ans après les faits, est douloureuse, explique l’avocat de la famille Me Philippe Courtois. « La famille veut une condamnation à une peine de prison ferme. Cette condamnation ne remplacera jamais Xynthia. Elle souhaite également que ce médecin ne pratique plus. On ne peut pas accepter qu’un médecin en état d’alcoolémie continue puisse continuer à exercer. »

[…]

La clinique où travaillait l’anesthésiste n’est pas poursuivie. Elle sera sur le banc des parties civiles, aux côtés de la famille. « C’est malvenu dans la mesure où ils n’ont eu aucun mot pour la famille, aucune compassion », poursuit Me Courtois.

[…]

Drame de la maternité d’Orthez: le procès de l’anesthésiste renvoyé en mai lien externe
La République des Pyrénées – 06/02/2020 – Extraits

Le procès, qui devait s’ouvrir ce jeudi matin à Pau, a été renvoyé aux 28 et 29 mai à la demande de Me Dupond-Moretti, avocat de la défense.

[…]

La prévenue n’était pas présente à l’audience tout comme la famille de la victime, représentée par Me Philippe Courtois. « Ils auraient aimé le savoir plus tôt » confie l’avocat bordelais, précisant que les proches et amis de Xynthia, dont la plupart vivent en Angleterre, avaient prévu de venir pour enfin organiser l’incinération du corps. Une cérémonie qu’ils attendent depuis plus de cinq ans.

[…]

Le contrôle judiciaire d’Helga Wauters a été maintenu dans l’attente du procès. L’anesthésiste belge a interdiction de quitter le territoire et doit poursuivre les soins. Une obligation que la prévenue, souffrant d’alcoolisme, ne respecterait pas selon Me Courtois. « Elle continue de boire » assure l’avocat de la partie civile.

[…]

0

Actualités liées

Drame d’Orthez : l’anesthésiste est renvoyé devant le Tribunal Correctionnel

Le procès du drame de la maternité d'Orthez aura lieu le 6 et 7 février 2020. L'anesthésiste Helga Wauters répondra seule de la mort de Xynthia HAWKE lors d'une césarienne. La praticienne était ivre dans le bloc opératoire. Ce procès…
En savoir plus

Décès à la maternité d’orthez : 4 ans après les faits, la sœur et le conjoint de Xynthia…

Rappelée, l'anesthésiste sentait l'alcool à son retour à l'hôpital et son comportement avait paru étrange à ses collègues. La situation avait viré au drame : au lieu de se servir du respirateur du bloc opératoire, l'anesthésiste avait utilisé un ballon…
En savoir plus