Procès de l’anesthésiste d’Orthez : 3 ans d’emprisonnement ferme et interdiction d’exercer définitivement la médecine

Condamnation de Helga Wauthers suite au décès de Xynthia Hawke

Le Tribunal correctionnel de PAU a condamné le 12 novembre 2020 Madame Helga WAUTHERS à une peine d’emprisonnement ferme de 3 ans ainsi que l’interdiction d’exercer définitivement la médecine.

Ces peines constituent le maximum prévu actuellement par la loi pénale française.

Le combat de la famille HAWKE ne s’arrête pas à cette décision.

En effet, le Cabinet COUBRIS COURTOIS et Associés a décidé en accord avec la famille de Xynthia HAWKE de solliciter du Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Monsieur Eric DUPOND MORETTI une modification du Code Pénal.

En effet, il est inconcevable qu’il ne soit pas prévu par les textes en vigueur de circonstances aggravantes lorsqu’un médecin en l’occurrence est responsable du décès de son patient alors qu’il se trouvait en état d’ébriété.

De telles circonstances doivent être retenues à l’encontre des responsables dans de pareille situation.

Il est indispensable pour protéger les patients que des règles strictes soient également édictées pour l’accomplissement de l’art de la médecine.

Enfin, le Tribunal a condamné l’assurance de Madame WAUTHERS à indemniser la famille de Xynthia pour la somme globale de 1,4 millions d’euros, en reconnaissant entre autre les souffrances endurées de Xynthia ainsi que son préjudice de vie abrégée.

Articles de presse liés

Trois ans de prison ferme, la peine maximale, avaient été requis il y a un mois au procès d’Helga Wauters. Le jugement a été rendu ce jeudi 12 novembre et donc conforme aux réquisitions.

Trois de prison et interdiction définitive d’exercer la médecine

L’anesthésiste originaire de Belgique, poursuivie pour homicide involontaire après la mort de Xynthia Hawke lors d’une césarienne en septembre 2014, a été condamnée à trois ans de prison, sans aménagement de la peine. Le tribunal l’a aussi condamnée à l’interdiction définitive d’exercer son métier de médecin. Aucun mandat de dépôt n’a été ordonné.

L’anesthésiste ira-t-elle en prison ? Oui. C’était une attente forte de la famille de la victime. Absente du tribunal lors du délibéré ce jeudi, Helga Wauters va être convoquée par le juge d’application des peines. Pour obtenir un aménagement, il faut être élligible à plusieurs critères donct celui des soins ou d’un travail. Or, Helga Wauters vit actuellement chez ses parents en Belgique, elle a déjà effectué deux mois de détention provisoire, il lui reste 34 mois de prison à effectuer. Elle n’a pas de domicile ni de travail. Et ne soigne pas son alcoolisme selon l’avocat de la famille de la victime. Le jour du drame, elle était ivre. Elle a reconnu boire encore aujourd’hui.

[…]

Soulagement pour la famille de la victime

Yannick Balthazar, l’ancien compagnon de Xynthia Hawke et père de leur fils, s’est dit “soulagé” après l’énoncé du jugement “surtout de l’interdiction à vie de l’exercice de la médecine”.
Son avocat veut saisir le Garde des Sceaux pour faire changer la loi en matière d’homicide involontaire et notamment la peine maximale. Le cas d’un médecin en état d’ivresse dans un bloc opératoire n’est pas prévu dans le code pénal. L’avocat de Yannick Balthazar souhaiterait une peine de prison plus importante avec circonstance aggravante.

[…]

Par ailleurs, la souffrance de la victime a été reconnue par le tribunal correctionnel de Pau qui a également condamné l’anesthésiste à des dommages et intérêts très importants. Le fils de la victime, Isaac, âgé aujourd’hui de six ans, va percevoir 120 000 euros d’indemnités, et son ancien compagnon Yannick Balthazar va toucher plus d’un million d’euros de l’assurance de la anesthésiste qui travaillait dans le privé.

[…]

Trois ans avaient été requis il y a un mois au procès d’Helga Wauters. Le jugement a été rendu ce jeudi

Un mois après le douloureux et très attendu procès de l’anesthésiste de la clinique d’Orthez, Helga Wauters, le tribunal correctionnel de Pau a rendu son jugement ce jeudi. La ressortissante belge, poursuivie pour homicide involontaire après la mort de Xynthia Hawke lors d’une césarienne en septembre 2014 a été condamnée à 3 ans de prison.

[…]

Trois ans, la peine maximale, avaient été requis par le Ministère public le 9 octobre dernier. Aucun mandat de dépôt n’a été ordonné. Helga Wauters, qui vit chez ses parents en Belgique, devra se présenter devant le juge de l’application des peines pour définir un aménagement ou non.

[…]

En peine complémentaire, Helga Wauters a reçu l’interdiction d’exercer à titre définitif. Elle ne pourra plus jamais se retrouver dans un bloc opératoire et être anesthésiste. Le jour du drame, elle était ivre. Elle a reconnu boire encore aujourd’hui.

[…]

Une anesthésiste belge de 51 ans poursuivie pour un accouchement fatal qu’elle avait pratiqué en étant ivre, en 2014 à Orthez (Pyrénées-Atlantiques), a été condamnée jeudi à trois ans de prison ferme, et une interdiction définitive d’exercer la médecine, une peine jugée « exceptionnelle » par l’avocat des proches de la Britannique décédée Xynthia Hawke.

Le tribunal correctionnel de Pau a retenu la peine maximale de trois ans pour ce délit d’homicide involontaire, et aussi condamné l’anesthésiste, Helga Wauters, alcoolique chronique, à verser de lourds dommages et intérêts. Un total de 1,4 million d’euros aux proches de Xynthia Hawke: son fils qui a survécu, son compagnon, sa soeur et ses parents, restés en Grande-Bretagne en raison de la crise sanitaire.

[…]

« C’est la fin d’une longue attente. Je suis soulagé que cela soit fini, on va pouvoir continuer d’avancer », a commenté jeudi Yannick Balthazar, compagnon de la victime qui élève leur fils de six ans.

« Le plus important pour nous était que le Dr Wauters ne puisse plus à nouveau pratiquer la médecine, personne d’autre ne devrait avoir à traverser le traumatisme par lequel nous sommes passés », a réagi Iris Hawke, soeur de Xynthia, jointe par l’AFP.

Mais pour leur avocat Me Courtois, il y a désormais « un autre combat » à mener pour durcir la répression des homicides involontaires. « Trois ans » pour un « médecin en état d’alcoolémie, c’est inadmissible », a-t-il lancé, faisant un parallèle avec les accidents mortels de la route, punissables de cinq ans de prison.

« Aujourd’hui, la justice est allée au maximum de la loi mais il faut aller au-delà et que cette circonstance aggravante », de l’alcool ou des stupéfiants, « puisse être inscrite » dans le droit pour tous les autres types d’homicides involontaires, a-t-il expliqué en annonçant qu’il allait « se rapprocher du ministre de la Justice ».

[…]

Helga Wauters a été condamnée ce jeudi par le tribunal correctionnel de Pau pour homicide involontaire à trois ans de prison. En 2014, une de ses patiente était décédée des suites d’une césarienne, alors que l’anesthésiste de la maternité d’Orthez, alcoolique, était ivre au moment de l’opération.

Helga Wauters est condamnée ce jeudi par le tribunal correctionnel pour homicide involontaire à trois ans d’emprisonnement. De plus, elle ne pourra plus exercer la médecine. En septembre 2014, Xynthia Hawke, une Anglaise de 28 ans, mourait à la maternité d’Orthez des suites d’une césarienne. L’enquête montrait qu’Helga Wauters n’avait pas réalisé l’anesthésie correctement et n’avait pas réagi aux complications.

La famille de la victime veut changer la loi

Le tribunal a suivi les réquisitions du parquet qui avait demandé la peine maximale : trois ans de prison. L’anesthésiste a déjà effectué deux mois de détention provisoire.

La famille de la victime veut aller plus loin. A la sortie du tribunal, Yannick Balthazar s’est exprimé sur les marches du palais, le compagnon de la victime veut changer la loi. Il va écrire au ministre de la Justice pour demander une peine plus lourde dans ce genre d’affaire. Mais au-delà de la peine, les proches de Xynthia Hawke voulaient surtout qu’Helga Wauters ne puisse jamais remettre les pieds dans un bloc opératoire. Le tribunal les a entendus. L’anesthésiste belge ne pourra plus jamais exercer la médecine. Yannick Balthazar a confié sa « satisfaction » et son « soulagement » qu’Helga Wauters « ne puisse plus exercer, qu’elle ne soit plus médecin. »

Helga Wauters a également été condamnée à plus d’un million d’euros de dommages et intérêts à verser à la famille de la victime, en particulier à son fils de 6 ans. L’assurance de l’anesthésiste devra régler ces sommes à la famille de la victime.

Helga Wauters n’était pas présente au tribunal pour entendre le délibéré. À l’ouverture de l’audience, en octobre dernier, elle avait d’abord gardé le silence, lisant seulement un court texte, avant de présenter des excuses. Ces dernières n’avaient pas convaincu la famille de la victime britannique : son père et son compagnon le confiaient à France Bleu Béarn.

[…]

France Bleu – Podcast

L’invité du jour de la rédaction France Bleu Béarn Bigorre – durée : 00:06:06
Me Philippe Courtois, avocat de la famille de la victime dans l’affaire Helga Wauters

PROCÈS L’anesthésiste qui officiait lors du drame en septembre 2014 est aussi interdite définitivement d’exercer

  • Une anesthésiste belge était jugée à Pau après le décès d’une patiente. Elle avait réalisé une césarienne sur la jeune femme de 28 ans, en étant ivre.
  • Elle avait commis plusieurs erreurs médicales, intubant notamment les voies digestives au lieu des voies respiratoires. Le bébé s’en est sorti indemne.
  • Elle a été condamnée à trois ans de prison et à une interdiction définitive d’exercer la médecine.

L’affaire avait causé un grand émoi en 2014 et elle a trouvé ce jeudi son épilogue judiciaire. L’ anesthésiste belge Helga Wauters, 51 ans, poursuivie pour un accouchement​ fatal qu’elle avait pratiqué en étant ivre, en septembre 2014 à la maternité Orthez (Pyrénées-Atlantiques), a été condamnée jeudi à trois ans de prison ferme et à l’interdiction définitive d’exercer la médecine.

Le jugement du tribunal correctionnel de Pau est conforme aux réquisitions du parquet à l’encontre de l’anesthésiste jugée pour une série d’erreurs médicales alors qu’elle intervenait, sous l’emprise de l’alcool, sur l’accouchement par césarienne de Xynthia Hawke, une Britannique de 28 ans, le 26 septembre 2014.

[…]

Helga Wauters a aussi été condamnée à verser près de 1,4 million d’euros de dommages et d’intérêts au titre de différents préjudices, aux proches de la victime : son fils, son compagnon de l’époque, sa sœur et les parents de Xynthia Hawke, Helen et Fraser Hawke.

« La justice a donné un exemple pour ce type de médecin, qui n’est pas à mes yeux un médecin, (la justice) a été jusqu’au bout en prononçant ces 3 ans ferme et surtout l’interdiction d’exercer, ce qui montre aussi que c’est une personne incompétente », a réagi jeudi Yannick Balthazar, compagnon de l’époque de la victime et père de leur fils.

[…]

Réseaux sociaux

0

Actualités liées

Décès de Xynthia Hawke lors de son accouchement : l’anesthésiste, en état d’ébriété au moment des faits, devant…

Les 8 et 9 octobre 2020 comparaissait devant le Tribunal correctionnel de Pau, Madame Helga WAUTHERS, anesthésiste d’astreinte lors de l’accouchement de Xynthia HAWKE. Il ressortait de l’instruction judiciaire menée pendant 6 ans que cette anesthésiste était en état d’ébriété…
En savoir plus

Report au mois de mai du procès de l’anesthésiste Helga Wauters devant le Tribunal Correctionnel

Alors que le procès du drame de la maternité d'Orthez devait avoir lieu le 6 et 7 février 2020, celui-ci est désormais reporté aux 28 et 29 mai 2020. L’avocat de la défense Me Éric Dupond-Moretti a demandé le renvoi…
En savoir plus